DES GRAINES GERMEES
A LA PROTECTION DE LA BIODIVERSITE

La compagnie Tournesol


 

Devant la malnutrition généralisée et organisée sur le plan mondial par les multinationales de l´agroalimentaire avec la complicitéde tous les états; il n´apparaît pas suffisant “d´entrer dans la résistance”, chacun doit maintenant passer a l´offensive dans laréappropriation de sa vie et plus particulièrement de son alimentation.

Les multinationales ont décides en éliminant un grand nombre de variétés de graines (il ne reste plus que quelques variétés demais, il est question de faire de même du blé, du riz...etc.) de rendre la population mondiale dépendante d´eux pour évidemmentleur plus grand profit. Ils obligent les paysans à leur vendre leurs variétés de graines contre lesquelles ils leur proposent desvariétés à “plus grands rendements (Variétés hybrides). Il fournissent avec celle-ci des engrais permettant “d´accélérer la production”, rendant ainsi les paysans totalement dépendant et par extension toute la population. De plus au niveau des états,plus particulièrement la France il existe un catalogue des plantes en dehors duquel paysans et maraîchers ne peuvent ni cultivernaturellement, ni vendre légumes et plantes issues d´autres variétés que celles répertoriées. Sur 8000 plantes sauvages 8 plantes(Blé ; Mais ; Soja ; Riz ; Tournesol ; Orge ; Seigle ; Avoine) représentant 82% de l’alimentation mondiale (150 plantes sontvendues au niveau mondial, 50 au niveau européen). Cet usage restrictif reflète le monopole de certaines plantes au détrimentd´autres dénigrées.Il y a 12000 ans notre espèce consommait jusqu´à 400 plantes, par le fait même de manger nous nous soignons.

Historiquement la gestion des graines stockées dans les temples par les scribes en Egypte, permettait d´avoir le pouvoir sur lesserfs, esclaves de l´époque.La plupart des tablettes d´argile retrouvées fut une comptabilité considérant le don des graines et la récolte récupérée.La domestication des plantes et la maîtrise de l´irrigation permirent la première dictature écologique sur notre espèce parl´esclavage et le servage pour nourrir les dominants.

Actuellement notre alimentation déséquilibrée, manipulée, modifiée génétiquement conduit à des maladies dites de civilisation.Les graines germées, entre autres, peuvent remédier à ces carences.D´un point de vue global il est temps de multiplier partout la biodiversité ne serait ce qu´alimentaire, pour ne pasparticiper à la domination totalitaire(comme avec les hybrides et semences terminator).Aujourd´hui 2/3 de la population souffrent de la malnutrition et 1/3 de la malbouffe.Donc les graines germées peuvent participer au rétablissement d´un équilibre alimentaire. Elles peuvent être une réponse à lamalnutrition en cas extrême de carences proteino-énergetiques, dans les régions où sévit la disette. Les semences germées,réservoirs d´énergie alimentaire sont d´importants fabricants de nutriments; riches en vitamines et enzymes, elles représentent lacontre partie de la cuisinefast-food pauvre en nutriments vivants. 3 espèces de plante disparaissent chaque heure

          
Mécanisme de la germination



La germination des graines comestibles ou non,est un phénomène naturel qui intervient lorsque les semences sont imbibéesd´eau dans des conditions favorables de température, d´oxygénation et d´obscurité. La germination se traduit par une activationde nombreuses et très complexes activités enzymatiques de tout les compartiments de la graine - embryon et tissus de réserve -conduisant à la croissance de l´embryon et à la constitution d´un germe.L´élément essentiel du phénomène de germination est l´eau. Son apport est fondamental pour que les macromolécules présentes dans la graine sèche (substances de réserve: amidon, protéines et substance catalytique: enzymes, vitamines) puissent s´hydrater et réaliser leurs fonctions.

Germination : une pratique ancienne
La culture et la consommation de graines germées ou pré germées sont très anciennes. Le ShenNong Bencao Jing, la premièrepharmacopée chinoise, accordée au 3e siècle prescrit le soja germé. Le soja en ces temps anciens n´était pas considéré commeun aliment mais comme un remède conseillé contre les douleurs articulaires, les embarras gastriques, en cas de digestion difficile...

Biochimie de la germination
La germination induite par des modifications des propriétés physico-chimiques des graines, accroît la valeur nutritionnelle et ladisponibilité des substances alimentaires. Avant la germination, les graines sont déjà une source exceptionnelle de nutriments deréserves énergétiques: glucides, lipides, protéines, acides aminés, vitamines, sels minéraux et oligoéléments, enzymes divers etfibres alimentaires.Dès les premiers jours de la germination, les semences contiennent tous les éléments nécessaires à des métabolismes actifs telsque sucres simples issus de l´hydrolyse des polysaccharides: amidon, cellulosedont les glucoses, fructoses, saccharoses... quidemandent moins d´efforts de la part de l´appareil digestif et sont directement assimilables par l´organisme. Ces sucres simplesont pour effet de libérer très vite l´énergie dans le corps: des acides aminés libérés ou synthétisés suite à l´hydrolyse desprotéines de réserve; des vitamines rendues plus disponibles ou multipliés; des éléments minéraux telsdes macro et oligo-éléments dont la disponibilité est accrue...

Les éléments actifs contenus dans les graines germées :

Les glucides:
Composés de carbone, d´hydrogène, et d´oxygène, ces substrats naturels ont une fonction de réducteur, c´est à dire qu´ils transforment une substance enproduits plus simples mieux assimilables par l´appareil digestif.

Les lipides:
Indispensables à la vie cellulaire,ils sont les constituants structuraux des membranes permettant la division intracellulairenécessaire à la multiplication des éléments actifs.

Les protéines:
Indispensables à la digestion, ils sont les constituants structuraux des membranes permettant la division intracellulaire nécessaireà la multiplication des éléments actifs.

Les acides aminés:
Il entrent dans la composition des êtres vivants (supports architecturaux des tissus plasma sanguins).Actuellement 20 acides aminés rendent compte de la presque totalité des protéines, la plupart sont essentiels à la vie cellulaire(la lysine par exemple est nécessaire au développement du corps humain,un déficit en arginine conduit à la stérilité,entryptophane à la cataracte...)Les vitamines:Molécules solubles dans l´eau. Comme les lipides Elles constituent un principe vitalisant. Les végétaux synthétisent cesmolécules dont la carence est généralement provoquée par une alimentation déséquilibrée, pouvant provoquer des troubles oudes maladies graves qui seront évités par l´adjonction de graines germées dans une alimentation variée.

Les minéraux:
La richesse des graines germées en ces substances nécessaire n´est pas à négliger, on peut nommer parmi ces éléments:lechlore, l´iode, le phosphore...

Les fibres alimentaires
Macromolécules uniquement présentes dans les végétaux:fruits, légumes et graines. Non dégradées, les fibres servent de trameaux déchets alimentaires et Permettent un meilleur transit intestinal. Parmi les fibres on peut compter la cellulose importante dontla carence conduit à l´appauvrissement de la flore bactérienne et à la constipation (l´accumulation des matières dans le colonentretient un milieu malsain propice à toutes les corruptions migraines, vieillissement précoce,cancer du colon...) “La réductiondes fibres alimentaires indigestibles produites par la germination est un fait important car,ingérées en grandes quantité, les fibresagissent sur l´absorption intestinale des nutriments ainsi que sur les équilibres métaboliques et hormonaux.

Les enzymes:
La vie cellulaire dépend également de ces macromolécules, catalyseurs c´est à dire qu´elles déclenchent et accélèrent uneréaction biochimique. La digestion n´est pas possible sans celles-cis.

La germination c´est donc le processus qui libère les énergies latentes contenues dans les graines et quileur donne l´impulsion initiale pour devenir de nouvelles plantes.Le poids sec des graines à germer est multiplié au moins par 6 par la germination. la germinationreprésente de loin la façon la plus économique de se nourrir.

O.G.M & HYBRIDES
Ces nouvelles espèces sont crées artificielle ment par différentes manipulations. Dans le cas des O.G.M on opère un transfert génétique c´est à dire qu´on insère un ou plusieurs gènes dans le génome de l´organisme à modifier. on obtient par exemple unefraise contenant un gène de poisson,de scorpion et d´humain. ces organismes peuvent alors contaminer par le biais decroisements, la lignée pure et les plantes apparentées.Ces manipulations sont également pratiquées sur lesEspèces animales. Dès 90 ils sont l´objet d´un projet de commercialisation aboutit malgré un débat juridique et quelquesoffensives manifestantes vites étouffées par les phénomènes de médiatisation. Ces plantes suractivés,véritables bombes àretardement, sources de pollutions irréversibles puisque intrinsèquement liés aux cellules même du vivant,s´intègrent aux cyclevégétal en modifiant les données de base de l´évolution biologique.Sorties du territoire d´expérimentation scientifique c’est la terre qui en devient le laboratoire sans que nous puissions savoir lesconséquences qu´elles peuvent engendrer. Les hybrides pour leur part sont obtenues par croisements de variétés auxpatrimoines génétiques différents.Dans le cas d´espèces autogames, on a recours à la stérilisation afin de déclencher l´allogamie nécessaire à l´hybridation. Elle est procurée soit par autofécondation artificielle, provoquant par interaction des gènes chromosomiques une stérilité ditecytoplasmique,soit par voie chimique en pulvérisant une substance gamétocyste. Dans le cas d´espèces allogame le croisementn´est pas différent de ceux pratiqués depuis des générations par les cultivateurs, sinon qu’íl consiste en l´appropriation parl´hybrideur de la plante croisée, modèle unique que lui seul peut reproduire au dépend de l´agriculteur. Dans le premier cas onobserve une dépression consanguine entraînant des phénomènes de stérilité à la deuxième génération sinon une perte descaractères héréditaire; dans le seconde, l´hybride dont on vante la valeur,n´est pas plus hybride qu´une autre plante.Utilisés depuis une cinquantaine d´années en Amérique la rapide généralisation de l´usage de ces variétés renforce ladépendance de l´agriculteur O.G.M et hybrides sont l´objet de recherchessubventionnées par les multinationales,que l´impératifdu profit pousse à mettre expressément en vente sous l´étiquette du rendement.  

Aujourd´hui l´accaparement des ressources biologiques par les 200 multinationales, leur permet d´avoir le droit de vie ou de mort sur lapopulation. Le fait de se réapproprier, de conserver de socialiser la biodiversité nous permettra collectivement de faire pièce à la marchandisationdu monde; il en va de l´avenir de tous pour la liberté de chacun dans les faits.

D´où l´importance de préserver et d´échanger toutes les variétés de graines.

Devant le totalitarisme il devient urgent de préserver la biodiversité.

Des individus de l´espèce humaines.

Bibliographie:

Max Labbé,
Ces étonnantes graines germées (autoédition)
26 rue Rémy
95430 Auvers sur Oise

La germination dans l´alimentation
pour plus d´information sur les vitamines:
Se soigner par les légumes, les fruits et les céréales du docteur
Jean Valnet.

J.M Pelt:
Plantes et aliments transgéniques
ed Fayard

Adresses semenciers bio :
Biau germe 47360 Mont Pezat
Tel 05 75 93 59 34

Association kokopelli
131 impasse des Palmiers 30100 Alés
tel 04 66 30 00 55

Germinence
Les Retifs 49150 st martin d’Arcé
Tel 02 41 82 73 23